Entretenir une ventilation : quand et comment procéder ?

Les systèmes de ventilation sont conçus pour échanger de l'air en permanence tout au long de leur cycle de vie. Cependant, comme pour tout système de ventilation mécanique, avec le temps, ils peuvent s'obstruer et cesser de fonctionner correctement. Un entretien régulier est donc nécessaire pour éviter les pannes et assurer une bonne qualité de ventilation. Alors, quand et comment effectuer l'entretien de la ventilation ?

Quand les systèmes de ventilation doivent être inspectés et entretenus ?

Pour entretenir ces systèmes de ventilation, la qualité de la filtration de l'air et la fluidité de la circulation sont nécessaires. D'un point de vue sanitaire, l'humidité dans les pièces peut entraîner la formation de moisissures, ce qui peut affecter la santé des occupants. Le maintien de la ventilation est donc une question de santé.

Cela peut vous intéresser : Quelles sont les thématiques abordées par un blog d'actualité ?

Dans le même registre, les humidificateurs font circuler de l'eau, ce qui peut provoquer des légionelloses et nécessite un entretien régulier. L'entretien régulier des systèmes de ventilation est nécessaire pour préserver la santé des personnes. N’hésitez pas à découvrir ce site pour obtenir plus d’informations détaillées à ce sujet.

Le meilleur moment pour un entretien approfondi est le printemps. Un entretien régulier est de bon augure. L'hiver n'est pas recommandé car le système de ventilation n'est pas bien ventilé et le système de chauffage fonctionne, ce qui obstrue le système de ventilation. Il est donc plus efficace d'intervenir après la saison froide, lorsque le printemps réagit favorablement, en tenant compte du moment où les occupants cessent de chauffer le bâtiment.

Lire également : Faire appel à des experts en lutte anti-cafards pour protéger votre domicile

Quelles parties du VMC nécessitent un entretien et une gestion réguliers ?

Les VMC sont constitués de plusieurs composants, qui doivent être soigneusement contrôlés et, si nécessaire, entretenus pour garantir le fonctionnement optimal du système.

Entrées d'air extérieur/sorties d'air vicié : il s'agit de grilles généralement situées à l'extérieur du bâtiment. Il est important de vérifier qu'ils ne sont pas obstrués par des feuilles, des débris, des restes, etc. et que l'air circule correctement.

Les orifices d'inspection des conduits permettent de vérifier et d'éliminer la saleté et la poussière. La grille d'entrée d'air de reprise et le diffuseur d'air doivent également être inspectés visuellement. Cela fait partie d'un bon entretien de la ventilation.

Les bouches d'aération : c'est là que se trouvent les ventilateurs et les filtres. Les filtres doivent être maintenus propres et leur état doit être vérifié. Le manque d'entretien des filtres peut entraîner une accumulation de saletés et de poussières, ce qui peut nuire au bon fonctionnement de l'installation.

Quels risques si la ventilation n'est pas correctement entretenue ?

Les systèmes de ventilation sont un élément essentiel de toute maison. En effet, un niveau minimum de ventilation dans certains types de bâtiments est requis pour des raisons de précaution sanitaire. Sans entretien de la ventilation, un certain nombre de problèmes peuvent survenir :

  • Risque de moisissures et d'allergies : une mauvaise ventilation empêche l'évacuation de l'humidité. En conséquence, des moisissures peuvent se développer. L'air frais n'est plus correctement ventilé et de mauvaises odeurs s'échappent des conduits. Or, un air pur est important pour réduire le risque d'allergies.  
  • Mauvaises performances et pertes d'énergie : les systèmes qui ne sont pas entretenus ne sont pas aussi performants qu'ils le devraient. Par conséquent, ils ont tendance à consommer davantage et à être moins efficaces, et ne réalisent pas les économies qu'ils devraient pouvoir faire.